Résidences

Le Tamanoir vous accueille en résidence : un espace temps dédié à la création, ouvert aux groupes souhaitant approfondir leur travail artistique, créer des formes artistiques inédites, concevoir un nouveau spectacle…

Contacter programmation@letamanoir.com pour plus d’informations, ou envoyer directement vos informations (EP, démos, références…) avec une demande d’accès à résidence.

EQUIPEMENT DU LIEU

Fiche technique Tamanoir 2021 

Généralités

Capacité d’accueil : 240 personnes
Dimensions scèneouverture de scène 7m / profondeur de scène 4 m et 5 m au centre
Praticables :
– Fond de scène surélevé de 7 praticables
1 Praticable 1m sur 2m
Hauteur possible : 0.90m / 0.55m / 0.35m
Loges : 3 loges fermant à clé (fauteuils, tables, miroir) + Accès Wifi

ARCHIVE DES RÉSIDENCES

Voici quelques uns des artistes, ou dispositifs, accueillis en résidence au Tamanoir sur ces dernières années.

À VENIR__________________________________________________________

Du 24 au 28 janvier 2022

Celia Wa
C’est du gwoka que viennent l’énergie et les inspirations futuristes de la chanteuse et flutiste Celia Wa, poing levé, fière de ses racines et de son identité guadeloupéenne.
Née à Paris, Celia Wa a grandi en Guadeloupe et a commencé la musique par le Ka, les percussions traditionnelles qui sont l’âme musicale de l’île, à l’école du grand Georges Troupé, avant de se consacrer à la flûte. De retour à Paris, elle s’est immergée dans la culture hip hop, notamment la danse, avant de revenir à la musique – Expeka Trio, David Walters… – . Elle a récemment enregistré pour le label Heveanly Sweetness deux EP totalement originaux mêlant musique électronique et musique antillaise traditionnelle (Gwoka), avec à la production Victor Vagh (producteur de Flavia Coelho). Découverte sur la scène du Tamanoir en compagnie de David Walters en octobre dernier, elle sera de retour au Tamanoir pour sa résidence avec sa flûte virevoltante, son univers futuriste attisant le groove, et des textes qui ravivent la mémoire brûlante de la Guadeloupe. En savoir plus

Pour clôturer sa résidence, un AfterShow réservé aux adhérents et aux professionnels aura lieu le vendredi 28 janvier à 19H.

 


Du 4 au 7 janvier 2022

MEDUSA TN
C’est avec entrain et rage que s’exhorte la personnalité de cette rappeuse tunisienne élevée à la culture hip-hop depuis l’âge de 10 ans. En 2011, elle se fait remarquer dans le monde arabe en sortant le titre « Tounsiya, fière de l’être » en pleine révolution tunisienne. Un cri, une révolte et surtout un vrai succès qui dépasse les trois millions de vues dès la première nuit de sa mise en ligne. Loin d’être dans une démarche uniquement individuelle, Médusa TN prend le temps de collaborer avec divers artistes tunisiens et internationaux et de faire plusieurs scènes à travers le monde (Maroc, Liban, Égypte, Jordanie, Allemagne, Belgique, Pays bas, Suède, Mauritanie, Sénégal, États-Unis…). Artiste résolument internationale, Médusa TN, aujourd’hui exilée en France, fait le choix d’une musique plus introspective, tournée à la fois vers la culture hip-hop et ses racines tunisiennes. En savoir plus
En résidence pour un coaching scénique avec la metteuse en scène Sarah Mathon, pour la préparation de son concert au Tamanoir du 18 mars.

ARCHIVES____________________________________________________

Du 9 au 10 décembre

Edgar Sekloka
Artiste associé au Tamanoir pour la saison 2018/2019 et toujours accompagné par le Tamanoir, Edgar Sekloka, ancien acolyte de Gaël Faye, est un véritable touche à tout : musicien, rappeur, romancier, poète. Il s’adresse à tous avec une bienveillance fortement contagieuse. Avec son nouveau projet Un peu de Sucrr, Edgar s’empare de tout ce qui gomme l’amertume quotidienne. En savoir plus

Nous l’avons accueilli pour la préparation de sa release party du 11 décembre au Tamanoir en compagnie de ses musiciens Koto Brawa à la batterie, Jean-Baptiste Meyer-Bisch à la guitare, Alain Nyame à la basse et d’artistes guests Amina Mezaache à la flûte, Charlotte Bélières à la batterie, Timothé Petter à la trompette et Pierre Marie Bonafos au saxo, prof au Conservatoire Edgar-Varèse de la Ville de Gennevilliers.


Le 6 et 7 décembre et du 13 au 17 décembre

Natascha Rogers
Artiste associée au Tamanoir pour la saison 2021/2022, Natascha Rogers d’origine hollandaise et américaine, est une chanteuse et multi-percussionniste aux influences multiples (Folk, World, Latino…) Elle poursuit son aventure musicale d’une rive à l’autre de l’Atlantique et se reconnecte à ses racines amérindiennes, jusqu’ici imprécises. Un voyage introspectif qui complète son identité plurielle et enrichit son alchimie sonore cosmopolite, faite de peaux, de bois et de cordes. En savoir plus.

Natascha Rogers était en coaching scénique avec Florent Matéo. Accompagnée d’Anthony Jambon à la guitare et de Pedro Barrios aux tambours Bata, qui est aussi professeur au Conservatoire de Gennevilliers, Natascha a profité de cette résidence de création pour s’approprier l’espace de la scène et asseoir sa gestuelle en vue de ses prochaines représentations, notamment sa Carte Blanche prévue le 12 février à la médiathèque François Rabelais de la Ville de Gennevilliers.


Du 15 au 19 novembre

Yann Cléry 
Yann Cléry, flûtiste, chanteur, musicien et membre du groupe Chlorine Free, propose une redéfinition de la musique guyanaise. Ses influences rock, rap et jazz portent sa rébellion tout au long des 10 morceaux qui rythment son album MOTOZOT, sorti chez Jazz Family. Yann Cléry brasse les tambours de la tradition guyanaise avec les musiques actuelles et propose un voyage émouvant tout autant que puissant, amenant la flûte traversière sur des chemins inédits.  En savoir plus.
Nous l’avons accueilli pour la préparation de son showcase du 29 novembre à la Dynamo – Banlieues Bleues à Pantin.


9 novembre

Senny Camara 
Ayant grandi au son des chants de guérison et des mélopées des chanteuses ponctuant les combats de lutte traditionnelle, Senny Camara nous emporte vers les contrées des anciens royaumes Sérères, peuple du Sud du Sénégal, tout en honorant les pouvoirs magiques de la kora. Mais Senny Camara n’est pas uniquement une joueuse de kora, un instrument usuellement réservé aux hommes ; de sa voix lumineuse, l’artiste dessine les contours d’une personnalité façonnée par des mélodies ancestrales, chevillée à des désirs d’émancipation, de curiosité et d’ouvertures musicales au gré des rencontres qui l’ont conduite du Sénégal jusqu’à Paris. En savoir plus.
Nous l’avons accueilli avec ses musiciens pour la préparation de son concert du 12 novembre au Tamanoir.


Du 12 au 14 octobre

Kaloune : Bercée par les chants traditionnels, sacrés ou profanes, des kabarés, cérémonies dédiées aux ancêtres, Kaloune balaye le vaste champ de l’identité créole, des origines africaines aux métissages d’aujourd’hui pour inventer une poésie unique. Sublimant la présence de l’invisible, sa voix cristalline, entre prière, déclamation et chant invite à un voyage exaltant entre passé et présent. En savoir plus

Eric Lauret et Sergio Grondin : « Quand Même Ça » est né de l’envie de parler d’une époque où le bal du dimanche était roi sur l’île de La Réunion… Bienvenue dans les années 70, années fastes d’un séga prolifique, aux textes engagés, tendres ou moqueurs. Sur scène, un duo guitare – guitalélé (progéniture d’un ukulélé et d’une guitare) et la gouaille des chanteurs de bal ! En savoir plus

Nous les avons accueilli pour la préparation de leurs concerts du 15 octobre au Tamanoir dans le cadre du Festival Rumeurs Urbaines et en partenariat avec le Festival du Mois Kreyol.


Le 4 et 5 octobre 

LOVE & REVENGE
Nous avons accueilli pendant 2 jours les artistes Randa Mirza & Wael Koudaih de “Love & Revenge “ pour leur projet « Strangeland ».
Dans ce projet, la photographe Randa Mirza et le musicien Waël Koudaih improvisent avec des photographies et des enregistrements sonores très anciens du monde arabe. Ils évoquent un monde éblouissant qui interroge notre époque. Vacances à la plage, poses figées sur portraits et soirées de valse petite-bourgeoise ; les archives photographiques de la Renaissance arabe se superposent aux enregistrements musicaux de la musique de “Tarab” de la même époque. En savoir plus.


Du 27 au 29 septembre

Peace & Lobe
« Peace & Lobe » est un dispositif pédagogique, porté par le RIF (Réseau des musiques actuelles en Ile de France) , qui a pour but de sensibiliser les élèves aux risques auditifs liés à l’écoute et à la pratique des musiques amplifiées. Au cœur du dispositif, un concert ludique retraçant l’histoire de musiques actuelles, destiné au public scolaire et joué dans une salle de spectacle.
Nous avons accueilli pendant 3 jours les artistes pour la préparation de leurs concerts qui se sont joués en novembre dans plusieurs écoles de Gennevilliers.


Du 20 au 22 septembre 2021

ËDA
Artiste associée au Tamanoir pour la saison 2020 -2021, Eléonore Diaz Arbelaez est une chanteuse et une contrebassiste. À travers ses différentes expériences musicales – du rock psychédélique à la salsa – et grâce à son héritage culturel, elle a développé un goût prononcé pour la fusion. Française et colombienne, elle chante en espagnol, la langue des poètes qui l’inspirent. En savoir plus.
Nous l’avons accueilli en résidence pour la préparation de son concert du samedi 25 septembre avec La Dame Blanche pour le festival MAAD IN 93


Du 13 au 15 septembre 2021

Tchiva 
3 femmes , 1 envie , 1 énergie !
D’origine franco-burkinabé, les soeurs Mélissa Hié et Ophélia Hié croisent le chemin de la néerlandaise-américaine Natascha Rogers.

C’est une rencontre musicale Afrique de l’Ouest et Cuba, aux sonorités riches des tambours batà et des percussions hybrides, dansantes et mélodieuses du djembé, des dun duns et du balan (ancêtre du Balafon, fait de bois et de fibres ). Leur volonté première, créer un moment artistique pour se donner de la force , échanger et créer un langage commun.

Nous les avons accueilli pour la préparation de leur concert du 18 septembre au Tamanoir en collaboration avec le festival MAAD IN 93.


Du 5 janvier 2021 au 10 juin 2021

Derrière les portes du Tamanoir qui sont malheureusement restées closes, nous avons poursuivi nos missions de soutien à la création artistique. 
La scène du Tamanoir a été entièrement dédiée aux artistes qui souhaitaient travailler pendant plusieurs jours dans des conditions scéniques réelles, que cela soit pour des répétitions avant de pouvoir retrouver le public en live, pour des étapes de recherches et de créations sur de nouveaux projets en cours d’élaboration ou des sessions d’enregistrement. Même fermés, nous sommes restés ouverts ! 
Présentation des résidences


Selkies

Le 8 octobre 2020

Né en 2015, Selkies est la rencontre de trois femmes à la recherche d’un nouveau son vocal. Tout d’abord un duo complice en composition/écriture, Nirina Rakotomavo et Céline Boudier, qui s’ouvre par la suite vers un trio vocal avec Cynthia Abraham. 

Ce trio de chanteuses jazz/world, s’exprime à la fois en français, en créole réunionnais, en anglais ainsi qu’en onomatopées à travers l’improvisation. Leur univers est partagé entre deux pôles ; pendant que les harmonies vocales, douces et puissantes, attirent le public vers des cieux cristallins, les percussions brûlantes le ramènent au plus profond de la terre mère.

Nous les avons accueilli en résidence pour leur sortie d’album et la préparation de leur tournée concerts prévus en octobre et novembre 2020.


Sandra Nkaké / Jî Drû

Le 11 septembre 2020

Sa voix est incroyable. Elle fait merveille sur des textes poétiques et engagés où la chanteuse née au Cameroun et ayant grandi entre Paris et Yaoundé, se livre, sans filtre, avec une puissance troublante et une honnêteté désarmante. Nous l’avons accueilli pour la préparation d’ « E.L.L.E.S » : c’est le titre de ce spectacle autour de chansons composées par des femmes, et qui parlent des femmes. La plus inspirée des soulwomen d’ici assume et poursuit son engagement féministe, et poétique. Au chant et à la guitare, elle est accompagnée de Paul Colomb au violoncelle et de Jî Drû à la flûte traversière.


Tiemoko

Le 30 janvier 2020

Ambassadeur du « vieux rap neuf», Tiemoko collabore depuis plusieurs années avec DJ Soul Intellect dans des sonorités jazzy futuristes. Après la sortie de son nouveau single « Le Silence » feat Sly Johnson, nous l’avons accueilli en résidence pour la préparation de son concert avec Féfé & Leeroy du 31 janvier.


Maë Defays 

Du 27 au 29 janvier 2020

Auteur-compositrice-interprète, sur scène Maë nous transporte au fil de mélodies originales, interprétées de sa voix douce et puissante, en anglais, français et créole.Voix de cristal, arrangements groovy : dès les premières notes, Maë Defays affirme un style jazz-soul à l’équilibre parfois teinté d’accents pop. Maë est venue préparer son concert de Release au New Morning du 9 mars.


Bada Bada

Du 15 au 20 janvier 2020

Bada-Bada est un combo qui mêle ambiances électroniques planantes, beats hip-hop et Jazz 2.0. que nous avons accueilli en résidence pour la préparation de leur concert à la Boule Noire fin janvier 2020.


Yann Cléry

Du 11 et 12 octobre 2019

Nous avons été heureux d’accueillir en résidence, la création guyanaise « Potomitan » avec le flûtiste Yann Clery pour son concert avec Mario Canonge et Yannick Théolade dans le cadre du Festival Villes des Musiques du Monde. Au programme : percussions amazoniennes, conte, saxo et flûte.
Yann Cléry fut  de nouveau parmi nous le 19 novembre avec Chlorine Free pour le concert de Raashan Ahmad.

©Cyril Gabberò

 


Maëva Duverger / Christophe Rangoly / Junkaz Lou

du 7 au 10 octobre 2019
Les 2 slameurs martiniquais Maëva Duverger et  Christophe Rangoly ont quitté leur terre natale pour une résidence avec le DJ producteur Gennevillois Junkaz Lou qui a débouché sur une création réalisée dans le cadre du Festival Rumeurs Urbaines.


Kandy Guira

Du 16 au 18 avril 2019 et du 30 septembre au 3 octobre 2019 puis du 10 au 13 février 2020

La jeune chanteuse originaire du Burkina Faso est venue en résidence préparer son show suite à la sortie de “Tek La Runda” (5 avril 2019) ainsi que son  live pour le MASA 2020 (Marché des Arts du Spectacle Africain)

Après un premier album sorti en 2009 et des collaborations avec Cheick Tidiane Seck, Amadou et Mariam, Esperanza Spalding et aujourd’hui Oumou Sangaré (marraine de son projet), Kandy Guira revient avec ce nouvel EP.
Artiste solaire et intense, Kandy Guira propose une musique lumineuse, un mélange d’afropop épicée, soutenue par les arrangements électriques et inspirés de Clément Vincent, DJ et producteur de Pouvoir Magique.


Résidence de création du spectacle Jeune Public « Dans l’air du Temps » de Sly Johnson

©Alex Lacombe

17 au 21 Juin 2019 et du 26 au 30 aout 2019

Nous avons eu le plaisir d’accueillir à nouveau Sly Johnson pour la création de son premier spectacle jeune public « Dans l’Air du Temps », à partir de poèmes et romans de Boris Vian, qu’il a présenté en 2020 pour la célébration du centenaire de la naissance de l’écrivain, chanteur et trompettiste de jazz. L’occasion pour les enfants des écoles de découvrir en exclusivité cette première étape de travail et d’échanger leurs impressions avec l’artiste.


Break Ya Bones

Du 9 au 11 Janvier et les 13 et 14 Février 2019
Le collectif afrobeat parisien, bénéfice d’un accompagnement et d’une residence au Tamanoir dans le cadre du Festival Träce, en amont de leur concert le 15 février.

_____________________________________________________________________________________

Micromégas

Du 14 au 16 Janvier 2019

Ce trio instrumental de l’Est parisien voyage quelque part entre le jazz, l’afrobeat et la musique éthiopienne, en s’appropriant différentes traditions musicales qu’ils assemblent avec l’électronique et la culture urbaine

_____________________________________________________________________________________

 Raina Raï

23 et 24 Janvier 2019

La légende du Raï, Raina Raï est venu roder son show pour son concert du 25 janvier au Tamanoir

STAMP

Du 22 au 23 mai 2018 :

Nous avons accueilli en résidence pour une préparation scénique avant la sortie de leur nouvel album, le groupe Stamp, qui avait été révélé lors des sélections du festival Träce de 2014. Cinq musiciens franciliens aux univers singuliers qui unissent leur virtuosité pour un projet aux influences proche-orientales à la lisère du trip-hop, du rock indus et du jazz.

_________________________________________________________________________________

KODÄMA

Du 9 au 12 avril 2018 :

Composé de Kiala Ogawa (chanteuse/compositrice d’origine japonaise et congolaise) et de T-time (bassiste et compositeur), Kodäma est la rencontre de sons électroniques et acoustiques, sublimée par la voix envoûtante de Kiala, qui jongle entre langues anglaise et japonaise. De ce mélange émane spiritualité et musiques expérimentales avec un groove électro néo-soul.

_________________________________________________________________________________

EDGAR SEKLOKA

Du 19 au 23 février 2018 :

Il a pu mettre en place son projet « Musique Noire », un hommage aux artistes africains, afro-américains et français qui l’ont inspiré, à travers un répertoire de morceaux confrontant l’ici et le là-bas. Un spectacle qui montre comment l’histoire de l’homme noir l’a nourri jusqu’à faire de lui un rappeur.

Edgar Sekloka est désormais artiste-associé du Tamanoir.

_________________________________________________________________________________

LÉONIE PERNET

Du 13 au 16 février 2018 :

Musicienne multi-instrumentiste, DJ et organisatrice de soirées, a profité de l’espace scénique du Tamanoir pour maturer son projet et préparer sa nouvelle tournée. Elle y a répété son premier EP, Two of Us (chez Kill The Dj), sensible, mélancolique et onirique, où le piano, la batterie et la voix dialoguent avec des nappes électroniques.

_________________________________________________________________________________

KUDIWA

Du 29 janvier au 2 février 2018 :

Sonorités voluptueuses et cuivrées, rythmes percutants et maîtrisés : Kudiwa n’a pas fini de nous envelopper le corps et de nous ravir les tympans. Cette jeune formation étonne par son énergie sonore et sa richesse mélodique. Porté par la voix de Kelly Carpaye, soul sister à la Ayo ou Lauryn Hill, le band s’affranchit des étiquettes et fait le voyage entre Soul, Hip Hop et Jazz sans coquetterie mais avec précision, sensualité et panache !

_________________________________________________________________________________

ËDA

Du 30 octobre au 2 novembre 2017 :

Eléonore Diaz Arbelaez, alias ËDA, chanteuse et musicienne franco-colombienne propose un projet au carrefour des musiques populaires latino-américaines et des courants pop-électro organiques. Elle est venue préparer la sortie de son EP « Pa Qué », avec une restitution qui était programmé le 2 nombre en première partie de The Bongo Hop.

_________________________________________________________________________________

PEACE & LOBE

Du 16 au 17 octobre 2017 :

Peace & lobe, un spectacle interactif qui allie musique, théâtre et vidéo. Il décline un parcours pédagogique complet pour aborder, auprès des adolescents, la prévention des risques auditifs liés à l’écoute et à la pratique de la musique.

_________________________________________________________________________________

THIERNO DIALLO

Du 9 au 12 octobre 2017 :

Dans le cadre du festival Rumeurs Urbaines, mise en musique de la nouvelle création de ce conteur sénégalais « Le Pekâne », récits épiques des pêcheurs toucouleurs, qui était accompagné d’un joueur de Kora.

_________________________________________________________________________________

MOCHICA

Du 12 au 14 décembre 2016:

Mochica est un spectacle immersif et participatif pour jeune public avec des dieux géants appelés à la rescousse, des masques à enfiler et formules magiques à prononcer, une danse des bras-yeux à mimer… Le tout sous forme d’un opéra multimédia avec une musique totalement envoûtante et des projections immersives de jeux vidéos.

Installés en résidence durant 3 jours au Tamanoir, les musiciens du groupe Centre Aéré on travaillé sur le réglage des sons de tous les instruments et les arrangements des 9 morceaux du spectacle. Dorotop a peaufiné la mise en place du jeux vidéos en adéquation avec le spectacle et la narration.

_________________________________________________________________________________

Du 02 au 05 mars 2015 :

Objet de la résidence : Travailler le son du groupe et préparer le set en vue des premières dates de concerts après la sortie d’Electrochock.

Antiloops est un projet hybride, à la croisée des chemins entre Jazz, électro funk et hip-hop. Les morceaux composés par Ludivine Issambourg et son groupe sont emprunts à la fois de beaucoup de sensibilité, d’une énergie indéniable et d’une puissance dans le son. Antiloops c’est le groupe que Ludivine avait rêvé de créer lorsqu’elle entendait dire que la flûte était un instrument classique, sans volume sonore. Or, son instrument, elle l’a toujours vu comme un moyen d’exploiter une palette de sonorités infinies et de mélanger les styles et univers.

cover_antiloops_electroshock

_________________________________________________________________________________

PIERRE DE TREMOGAIN QUARTET

Du 14 au 18 avril 2014 :

« Let me be voice »: Le Pierre de Trégomain Quartet 

Formé en 2005, le Pierre de Trégomain Quartet a remporté en 2008 le premier prix du concours Crest Jazz Vocal et sorti en 2010 un premier opus intitulé « My Cold Song ». Préfacé par David Linx, cet album fait de compositions originales en anglais et en français et distribué par Aphrodite Records a fait l’objet de critiques enthousiastes – Jazz Magazine salue un album qui « résistera à l’épreuve du temps » et classe Pierre de Trégomain parmi les « chanteurs essentiels », tandis que Culture Jazz souligne le jeu de musiciens « totalement en osmose ». Fort de ce répertoire singulier, le Quartet a joué dans les principaux clubs et festivals de France, tourné en Roumanie, en Allemagne, en Slovaquie, et enregistré en 2011 un concert à la Maison de la Radio dans le cadre de l’émission « Jazz sur le vif » de Xavier Prévost. Il s’est fait au fil du temps une place à part dans la scène jazz – Citizenjazz évoque « une figure montante du jazz vocal… Vocal ? Du jazz, tout simplement ».

Le Pierre de Trégomain enregistrera en mai 2014 « Let me be voice », un second album qui puise ses inspirations dans des sources aussi diverses que la musique baroque, la pop ou la chanson, chacune au service du Grand Vortex qu’est le jazz …

Arnaud Gransac (piano), Benoist Raffin (batterie), Bruno Schorp (contrebasse), Pierre de Trégomain (voix)

_________________________________________________________________________________