RODOLPHE LAURETTA RAW TRIO + KOKOROKO

RODOLPHE LAURETTA RAW TRIO

crédit photo Tof Seka

Avec son premier album Raw, le saxophoniste alto et compositeur Rodolphe Lauretta explore des ressources insoupçonnées du trio sans instrument harmonique. Grooves à tiroir, séquences empruntées à John Coltrane et Chick Corea, thèmes sophistiqués, effluves de rock, de hip-hop, de rythmes afro-caribéens dessinent des compositions à l’univers singulier.
— Line up :
Rodolphe Lauretta, saxophone alto
Emmanuel Camy, basse
Clément Cliquet, batterie

« Saxophoniste audacieux, Rodolphe Lauretta développe une esthétique reflétant ses cultures d’origine au service du patrimoine universel. J’encourage chaleureusement nos contemporains à prêter l’oreille à ce premier disque: une réussite. » Jacques SCHWARZ-BART

Révélation ! JAZZ MAGAZINE Sept 2017 « C’est dans le dialogue avec ses comparses et l’épaisseur du trio que Rodolphe trouve un groove parfaitement équilibré. L’intelligence de son phrasé et la qualité se son timbre échappent aux genres convenus [..] » Antoine ROUX

KOKOROKO

credit Nina Manandhar

Emmené par la trompettiste Sheila M. Maurice-Grey, KOKOROKO qui signifie « fort » en Urhobo, revendique tout l’héritage des musiques africaines des années 1960, de l’afrobeat au highlife ghanéen, de Fela Kuti à Ebo Taylor. Révélé et adoubé par l’infatigable digger Gilles Peterson, c’est sur son label Brownswood que cet octet a publié son premier EP en 2018. Passé par le New Morning il y a quelques mois et après un concert à guichet fermé au festival Jazz à la Villette, et cet hiver à la Cigale, c’est un groupe en pleine émergence et déjà plébiscité par le public francilien qui revient ce printemps au Tamanoir. Leur titre phare « Abusey Junction», édité sur la fameuse compilation We Out There, plafonne à 35 millions de vus sur youtube : une élégante ballade, apaisée, qui ne représente qu’une facette de leur répertoire, car c’est bien avant tout une musique de danse, tout en cuivres et rythmes funky, que développe Kokoroko.

— LINE-UP
Sheila Maurice-Grey : trompette
Cassie Kinoshi : saxophone
Richie Seivwright : trombone
Oscar Jerome : guitare
Yohan Kebede : claviers
Mutale Chashi : basse
Ayo Salawu : batterie
Onome Ighamre : percussions

 

 

 

 

Billetterie Weezevent